IMG_3010_30x30_72dpiExposition de photographies de Manuela Noble

D’après une performance dansée et de Peinture sur Corps de Manuela Noble au Festival d’Avignon.

Photographie numérique. Tirages moyens formats sur Dibond aluminium et sur papier.

 

Avec CorpsExpoDanse III, Manuela Noble, met un terme, en solo, à une aventure collective commencée en 2005. L’expérimentation est à la source de ce travail transversal né entre artistes danseurs, musiciens et Manuela Noble, artiste peintre et bodypainter performeuse. D’abord couché sur toile et sur papier, ce projet a grandi sous la forme du spectacle vivant de rue, et dans des lieux publics et privés, afin de questionner la place du corps dévêtu de la femme.

En décalant physiquement les lieux pas forcément adéquats pour la semi-nudité, ou bien en relayant vêtements textiles par la peinture brute, jetée à nu, sur les corps en interprétation dansée.

 

En 2010, Manuela Noble décide d’explorer la photographie numérique, dans l’idée de venir rajouter une dimension personnelle supplémentaire à ce projet, présenté aujourd’hui dans le cadre des parcours du PHOT’AIX, rencontres photographiques d’Aix-en-Provence.

La technique permet de cristalliser des moments à jamais évanoui dans l’art éphémère pratiqué lors des précédentes phases de CorpsExpoDanse I puis II, interrogeant directement l’émotion du public. Avec cette série photographique, Manuela soulève d’autres problématiques de la place du corps de la femme, d’une part sa fragmentation physique dans l’imagerie quotidienne, qui la sépare de son intégrité humaine, et d’autre part la société de consommation, par une visualisation soutenue du si fameux code barre, visible sur tous les articles de consommation courante.

 

La femme au cœur de cette problématique n’est pas une fixation du genre. C’est plutôt une réflexion par extension sur le genre humain, toujours fragile, souvent malmené. La vision n’est pas pessimiste, mais seulement une mise en garde. L’humain est beau, miraculeux par les équilibres de la vie qui le caractérise. Encore une fois, la femme est un prétexte pour l’expérimentation artistique comme dans la vie elle est souvent prétexte d’exacerbation.

 

Cette série « CorpsExpoDanse III », est un concentré de ce travail de recherche sur la représentation corporelle dans notre société, le regard de l’autre avec son prisme socioculturel.

L’éphémère, le mouvement, le corps, la peinture, la danse, l’improvisation, la liberté d’expression, l’affranchissement, sont au cœur de la motivation artistique de Manuela Noble.

 

Atelier des Epinaux

13, rue des Epinaux - 13100 Aix-en-Provence –

06 80 02 75 81 - korear@free.fr -www.korear.fr

 

Vernissage le vendredi 15.11 à partir de 18h00

OUVERTURE au public du 15 novembre au 31 décembre 2013

LUNDI au VENDREDI : 13h30 – 18h30 – Samedi sur RDV

Contact Manuela Noble 06 80 02 75 81

Fermé les jours fériés